grace bailhache projet assosolos medias sociaux

grace bailhache projet assosolos medias sociaux

Je propose une série de trois articles sur les médias et les réseaux sociaux parce qu’ils ont changé la façon dont les associations et les solopreneurs communiquent avec leurs publics. Le projet assosolos2017 est né de l’envie de résoudre plusieurs problèmes en un, la loterie solidaire qui offre la réalisation bénévole d’un site est un volet de solution, l’accès à un groupe Facebook  privé en un autre. C’est dire l’importance de ce réseau social pour mener à bien le projet.

Dire que les réseaux et les médias sociaux sont une formidable opportunité pour les Travailleurs indépendants, Freelance, Solopreneurs et les associations est une lapalissade. Depuis plus d’une décennie ces réseaux se multiplient FacebookTwitterYou TubePinterestInstagramSnapchat et j’en oublie certainement, car je ne les ai pas tous testés.

Dans le cadre de l’enquête réalisée auprès d’un échantillon de personnes correspondant à la niche de ceux que je souhaite guider, deux grandes tendances se sont dégagées, ceux pour qui c’est un cauchemar, parce que chronophage et qu’ils ont à peine le temps de comprendre le premier, qu’un autre apparaît ; et ceux qui tirent leurs épingles du jeu en ayant fait des choix différents tant au niveau des plateformes que de leur façon de communiquer.

Ce que la pratique m’a appris c’est que chaque média a son fonctionnement, ses codes, ses avantages et inconvénients, qu’il n’est pas nécessaire d’être partout, qu’en revanche, il est indispensable d’être là où se trouve les personnes avec lesquelles vous souhaitez   établir des liens. C’est la raison pour laquelle, j’ai prévu une présence du  projet #AssoSolos2017 sur Twitter et sur Facebook à travers une page et des groupes dédiés.  Ce projet étant une étape, à titre personnel, j’ai également crée un compte Twitter et Instagram afin de pouvoir varier les thèmes abordés tout en conservant une stratégie globale cohérente.

Donc la question n’est plus, devez-vous être sur les réseaux sociaux, mais mon public y est-il et dans l’affirmative savoir sur quelle plateforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *